Noulab, le laboratoire d'innovation sociale du Nouveau-Brunswick, dirigé par le Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick (RRPSNB) et le Centre Pond-Deshpande de l'UNB, a demandé au Collectif pour le vieillissement en santé et soins de se joindre à l'équipe multisectorielle du laboratoire afin d'explorer de nouveaux moyens dont les intervenants de la province peuvent répondre aux défis du N.-B.

Six membres du Collectif, représentant les centres d'information pour les aînés de la province, le secteur à but non-lucratif, le gouvernement et le secteur académique, se sont réunis pour profiter de l'opportunité de former un laboratoire de vieillissement en santé.

Comme enlever les couches d'un oignon, les sessions ont encouragé les membres du laboratoire d'aller au-delà des symptômes des défis qu'ils étudiaient afin de redécouvrir le problème sous-jacent. Une fois le problème mieux compris, chaque laboratoire a exploré comment intervenir et aborder le problème d'une manière proactive qui mènerait à de meilleurs résultats. Cette méthode aura pour résultat un vrai changement systémique et culturel qui influencera de manière positive l'expérience du vieillissement au Nouveau-Brunswick.

Le laboratoire s'est terminé lors de la Semaine de l'innovation du N.-B., et celui de vieillissement en santé était l'un des quatre laboratoires qui ont été invités à présenter leurs propositions aux membres du Cabinet. Veuillez lire la transcription de la proposition dans son entier ci-dessous.

Les « Baby-boomers » ne sont plus des bébés. On entend parler dans les médias, notamment Maclean's Magazine, d’un Nouveau-Brunswick qui se trouvera bientôt dans un trou noir financier grâce aux baby-boomers qui prennent la retraite. Nos dépenses augmenteront à mesure que nos revenus diminuent.

Beaucoup d'entre nous ont accepté ces propos puisque ils ont apparu dans une revue bien connue comme MacLean's. Mais il ne s'agit pas juste d'un problème budgétaire. Il est bien plus complexe que ça.

Le laboratoire de santé en vieillissement, ainsi que les membres du Collectif pour le vieillissement en santé et soins et le récemment créé Conseil sur le vieillissement explorent ce problème depuis maintenant quatre années.  À travers le processus du laboratoire social, nous avons pu décortiquer le problème, et avons découvert que le vieillissement et bien vieillir ne sont pas des enjeux simples.

Il faut juste considérer les déterminants sociaux de santé qui ont l'influence la plus importante sur le vieillissement en santé. Après le revenu, les cinq déterminants ayant l'influence la plus importante sur l'expérience du vieillissement sont la sécurité alimentaire, le logement adéquat, la transportation, l'accès aux soins de santé primaires, et l'accès aux soins de longue durée.

Regardons autour de nous. Les laboratoires sociaux essaient de répondre à la majorité de ces enjeux - soit directement ou indirectement. Il est impossible de les aborder isolément, parce qu'ils sont tous reliés et s'influencent mutuellement.

Pour rendre les choses encore plus compliquées, chaque communauté au N.-B. est différente. Elles ont tous leurs propres défis provenant d'une variété de facteurs socioéconomiques, culturels, et historiques. Il est donc impossible de créer une politique descendante qui réussira à répondre à la transition à laquelle nous faisons face au N.-B. Il faudra plus que des politiques pour répondre au problème.

Les communautés sont la fondation de la société, et elles font partie de la solution à nos défis provinciaux. Il s'agit de trouver un juste équilibre entre les communautés et le gouvernement.

Certaines communautés font de tel travail déjà. Le projet de transportation du Village de Gagetown est un exemple d'une approche proactive visant à répondre aux besoins d'une population vieillissante en utilisant des atouts existants - notamment un autobus et un groupe de conducteurs bénévoles. Vouloir, c'est pouvoir.

Le laboratoire de vieillissement en santé créera une trousse de préparation pour aider les communautés à mieux comprendre leur situation actuelle en redécouvrant leurs atouts, et non pas leurs besoins. Qu'est-ce qu'elles possèdent qui leur permettrait de répondre aux problèmes de manière autonome? Comment mettre ces atouts au service de la communauté large.

Nous préparons un prototype abordable et simple d'une trousse de préparation pour communautés, et mènerons un nombre limité d'essais dans certaines communautés afin de la perfectionner avant de la distribuer à une échelle provinciale. Nous croyons que le succès de cette trousse dans certaines communautés suscitera l'intérêt des autres, et elles commenceront à apprendre les unes des autres. Ce partage créera un changement systémique et culturel à l'égard de notre perception de nos communautés, et de notre définition et gestion du vieillissement des Néo-Brunswickois.

Noulab, New Brunswick’s public and social innovation lab, spearheaded by New Brunswick Social Policy Research Network (NBSPRN) and UNB’s Pond-Deshpande Centre (PDC), asked the Collaborative for Healthy Aging and Care to join the multi-sector lab team in exploring the ways in which provincial stakeholders can address NB’s challenges in a different way.

Six members of the Collaborative representing the province’s senior information centres, the not-for-profit sector, government and academia, came together to take advantage of the opportunity and formed the healthy aging lab.

Much like peeling the layers of an onion, the sessions pushed lab members to move beyond the symptoms of the challenge they were grappling with to rediscover the problem underneath. Once rediscovered and better understood, each lab explored how to intervene and address the problem in an actionable way that will eventually lead to better outputs and outcomes. This will result in true systemic and cultural change that will positively impact the way we experience aging in New Brunswick. 

The Lab process wrapped up during NB’s Innovation Week, and the healthy aging lab was one of four labs invited to pitch their problem and solution to Members of Cabinet. Read the pitch transcript in its entirety below.

Baby boomers. They’re not babies anymore. And we hear in the news, as far reaching as MacLean’s Magazine that New Brunswick is going to fall off of the fiscal cliff, as baby boomers begin to retire. Our expenses are going to go up, as our revenues go down.

Many have bought into this storyline, because if it’s in MacLean’s Magazine, then it must be true. But it’s not just a financial problem of checks and balances. It’s much more complex than that.

The healthy aging lab, also members of the Collaborative for Healthy Aging and Care and the newly appointed Council on Aging, has been grappling with this problem for 4 years now.  And through the social lab process, we were able to dig deeper, and really tunnel in – because aging and aging well is a complex issue.

Just look at the social determinants of health that have the greatest impact on healthy aging. After income, the five determinants having the greatest impact on how a person ages are food security, adequate housing, transportation and access to primary health and long term care.

Look around the room today. The social labs present are dealing with the majority of these – either directly or indirectly. We can’t isolate this stuff because they all impact the other and are intricately connected.

And to make things even more complex, each NB community is different. They each have a different mix of challenges based on unique socioeconomic, cultural and historical factors. Because of this, it’s next to impossible to create a top-down policy approach that is going to succeed in the transition we are facing as a province. We won’t solve the problem through policy alone.

Communities are a key foundation of society, and they are part of the solution in solving the challenges we face as a province. The approach is to arm communities in meeting government halfway.

Some communities are doing some of this type of work already. The Village of Gagetown’s Transportation Project is but one example where the community took a proactive approach in meeting the needs of its aging population using the assets they have – an available bus and a handful of volunteer drivers.  When there is a will there is a way.

The Healthy Aging Lab will be creating a readiness tool kit that assists communities in understanding where they are – not what their needs are, because this leads to a discussion of wanting more, but in rediscovering their assets. What do they bring to the table that can help solve problems with more autonomy? How can they leverage their assets for the betterment of the community as a whole?

We plan to do something cheap and simple by prototyping a community readiness tool kit, and do limited trials in a number of communities to iron out the kinks before wide dissemination. We believe that with a few successes using this approach, communities will begin learning and copying each other. This will then create systemic and cultural change in how we perceive our communities, and how we define and manage aging for the citizens of NB.

 

 


Beth Arsenault, is the Program Coordinator of the Collaborative for Healthy Aging and Care. The New Brunswick Collaborative for Healthy Aging and Care is a growing coalition representing 50+ stakeholder organizations whose programs support New Brunswick's senior population. It focuses its efforts in collaborating with organizations and individual citizens interested in healthy aging and care. Specifically, the Collaborative meets to determine the ways in which NB stakeholders can work together to shape aging in our communities by developing unique partnerships to build system capacity, impact culture and affect needed policy.

If you would like to learn more, get involved, join the conversation, or receive Neighbours in Aging, our quarterly newsletter, please contact us by visiting our website www.nbcollab.ca, facebook CHAC / CVSS, twitter @CHACCVSSNB or by email admin@nbcollab.ca

Beth Arsenault, BSc, BA, est la Coordonatrice de programme du Collectif pour le santé et soins.

« Le Collectif pour le vieillissement en santé et soins », une coalition grandissante qui représente plus de 50 intervenants dont les programmes soutiennent la population âgée, concentre ses efforts sur la collaboration avec les organisations et les citoyens individus qui s'intéressent au vieillissement en santé et aux soins. Spécifiquement, le Collectif se réunit régulièrement pour déterminer comment les intervenants du N.-B. peuvent travailler ensemble pour refaçonner l'expérience de vieillissement dans nos communautés en développant des partenariats uniques pour renforcer les capacités du système, changer la culture et mener aux changements politiques nécessaires.

Veuillez nous contacter si vous voulez en savoir plus, participer à la conversation, ou recevoir notre bulletin trimestriel «Viellir ensemble », en visitant notre site de web www.nbcollab.ca, facebook CHAC / CVSS, twitter @CHACCVSSNB ou par courriel admin@nbcollab.ca