English

“Mere facts are not enough to inspire others to action.” – Alan Kantrow

People inspire others to action. More specifically, the right people inspire others to action, and identifying, understanding, and collaborating with the right people is crucial to the success of all social change.

In the case of our labs, the right people are the individuals of influence who can either support or prevent each labs’ work in any number of ways as it moves forward. In order to optimize the impact these individuals can have, it’s important to have a deepened understanding of who they are and why they care about the things they do.

On January 25, our lab teams gathered at the Venn Centre in Moncton for NouLAB’s sixth workshop, Constituency Mapping. With the guidance of Alan Kantrow, the teams identified some of these individuals of influence and set out to learn more about them.

Teams were asked to answer the following questions:

·      What constituents have a stake in the outcome of your work?

·      What is it that you seek from them?

·      What values do they hold?

·      How might you reach them?

·      What are the risks in reaching out?

As the teams responded to these questions, the complexity and scale of their challenges became apparent, but it also became clear just how many people are invested in the outcome of these seven problems. Understanding how to work with these people is an essential element of the lab process.

Finding common ground with those who impact your work plays a major role in how successful your work will be, how quick you’ll get it done, and how much effort will be required to achieve your goals.

Sometimes facts alone won’t drive people to act. There are cultures, beliefs, and vested interests that influence the behaviour of others. In order to inspire others to work with us, we need to understand more than the facts. We need to understand them.

 

 

 

Français

« De simples faits ne sont pas suffisants pour inspirer les autres à agir. » – Alan Kantrow

Des personnes inspirent les autres à agir. Plus précisément, les bonnes personnes inspirent les autres à agir. Trouver les bonnes personnes, les comprendre et collaborer avec elles est essentiel à la réussite de tout changement social.

Dans le cas de nos laboratoires, les bonnes personnes sont celles qui ont de l’influence et qui peuvent soutenir ou prévenir de plusieurs façons le travail de chaque laboratoire à mesure qu’il avance. De façon à optimiser l’effet que ces personnes peuvent avoir, il est important de bien comprendre qui elles sont et pourquoi elles s’intéressent à ce que nous faisons.

Le 25 janvier, nos équipes de laboratoire se sont réunies au Venn Centre à Moncton pour le sixième atelier du NouLAB, « Constituency Mapping » (Schématisation de la structure de base). Sous la directive d’Alan Kantrow, les équipes ont ciblé certaines de ces personnes influentes et ont cherché à les connaître davantage.

Les équipes devaient répondre aux questions suivantes :

·      Quelles personnes ont un intérêt dans l’issue de notre travail?

·      Que cherchez-vous auprès d’elles?

·      Quelle est leur valeur?

·      Comment pourriez-vous les atteindre?

·      Si vous tentez de les atteindre, quels sont les risques associés?

Alors que les équipes répondaient à ces questions, la complexité et l’ampleur des difficultés sont devenues évidentes, de même que le nombre de personnes intéressées par les résultats de ces sept problèmes. Comprendre comment travailler avec ces personnes est un élément essentiel du processus de laboratoire.

Trouver un terrain d’entente avec les personnes qui influencent votre travail joue un rôle majeur dans la réussite de votre travail, le temps qui sera nécessaire pour le réaliser, et la quantité d’efforts qui seront requis pour atteindre vos objectifs.

Parfois, les faits seuls ne pousseront pas les personnes à agir. Il y a des cultures, des croyances et des intérêts particuliers qui influencent le comportement des autres. Afin d’inspirer d’autres personnes à collaborer avec nous, notre compréhension doit s’étendre au-delà des faits. Nous devons comprendre ces personnes.