English

What does it take to tackle our most profound social, environmental, and economic challenges?

Zaid Hassan, cofounder of Reos Partners – an international enterprise that helps businesses and communities around the world address complex social challenges - has been asking this question for years, and he posed it to the audience in his keynote speech at GovMaker 2015.

What makes Zaid unique is that when he asks this question it isn’t rhetoric. He really wants to know: what would it actually take?

We at the Pond-Deshpande Centre and Social Policy Research Network have been asking ourselves this for a little over a year. Although we haven’t found a formula, we think we may be onto something. It’s New Brunswick’s first social innovation lab, NouLAB, and we publicly unveiled it at GovMaker on November 24.

NouLAB is a partnership between the Pond-Deshpande Centre and Social Policy Research Network, with support from the J. W. McConnell Family Foundation, MaRS Solutions Lab, and the Govlab. It provides a place and process to envision and create the new, or “nouveau”, New Brunswick. By connecting and guiding diverse teams, committed and creative New Brunswickers aim to tackle our most complex social challenges – ones that are messy but deserve serious attention.

In Zaid’s book, The Social Labs Revolution, he explains that our most complex social challenges possess three common characteristics:

1      Emergence;

2      New and continual information flow; and

3      Actors adjusting behaviours.

These challenges are emergent: they develop in unexpected ways as a result of the interactions between a high number of individuals and organizations. Think throwing a rock versus throwing a live pigeon. One’s behaviour and direction is far less predictable than the other.

These interactions produce new information for individuals and organizations to sort through. As this new information is processed, individuals and organizations react and adapt their behaviours, which begins the cycle again.

In short, complex challenges change in unexpected ways over time, so it’s difficult to determine how to act on them most effectively.

New Brunswick isn’t low on its stock of complex challenges, but we can begin writing a new narrative for the province by finding ways to improve the dismal social metrics that currently define us. However, we can only do this together. We need our talented, committed thought leaders and entrepreneurial spirits to collide and collaborate on these challenges in ways that haven’t yet been done.

When we unveiled NouLAB at GovMaker, we showcased the six challenges that we’re going to be working with through our first NouLAB program:

Food Sovereignty;

Rebuilding Rural New Brunswick;

Newcomer Employment;

Adult Literacy;

Social Housing; and

Policy Approaches to Wellness.

To learn more about the challenges and teams, connect with the team leads here.

The challenges brought forward are all messy, but are pressing issues for our region. Fortunately, there are groups that have formed around them who are dissatisfied with the status quo, who believe in working with uncommon partners, and who don’t have all the answers. But they are ready to ask the necessary, and often uncomfortable, questions.

“What does it take to tackle our most profound social, environmental, and economic challenges?” is the question we started with. We’re still asking ourselves this question, but, hopefully, in a few months, we and our six teams will have a pretty good idea.

If you think you, or someone you know, can support any of our lab teams in their work with NouLAB, please get in touch with us at jake.wildman-sisk@unb.ca or with our lab teams directly here

Français

Que faut-il pour relever les plus grands défis sur les plans social, environnmental, et économique?

Zaid Hassan, cofondateur de Reos Partners – une entreprise internationale qui aide les entreprises et les communautés de partout au monde à adresser les plus grands défis – se pose cette question depuis des années déjà, et il l’a posée au public lors de son discours au GovMaker 2015.

Ce qui rend Hassan unique est qu’il ne pose pas de questions rhétoriques; il veut réellement savoir ce que l’on a besoin pour relever ces défis.

Le Centre Pond-Deshpande et le Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick se posent également cette question. Nous travaillons de pair avec des spécialistes mondiaux pour relever ces grands défis afin d’élaborer une réponse, et le 24 novembre 2015, à la Conférence GovMaker, nous avons eu le plaisir d’annoncer la mise sur pied du premier laboratoire d’innovation au Nouveau-Brunswick, soit le NouLAB.

NouLAB est un partenariat avec le Centre Pond-Deshpande et le Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau-Brunswick, avec l’appui de La fondation de la famille J.W. McConnell,  le MaRS Solutions Lab et le GovLAB. Il fournit un endroit où envisager un nouveau Nouveau-Brunswick et de le créer. C’est en créant un programme pour des équipes diverses de citoyens entrepreneuriaux talentueux et engagés et de penseurs que nous allons trouver les façons les plus efficaces de collaborer pour relever nos défis les plus complexes.  

Dans son livre, The Social Labs Revolution, Hassan explique que nos défis sociaux les plus complexes possèdent trois caractéristiques communes :

1      L’émergence;

2      Le flux de l’information nouveau et continu; et

3      L’ajustement des comportements des acteurs.

Ces défis sont émergents; ils se développent de façon inattendue en raison des interactions entre un nombre élevé d’individus et d’organismes. Comme exemple, Hassan illustre la différence entre lancer une roche et lancer un pigeon vivant. Le comportement de l’un ou de l’autre est plus prévisible que l’autre, de même que la direction qu’il va prendre. 

Ces interactions produisent de nouvelles informations que les individus et les organismes doivent trier. Les nouvelles informations étant traitées, les individus et les organismes réagissent à celles-ci et adaptent leur comportement en conséquence, ce qui recommence le cycle. 

En somme, les défis complexes se transforment de façon inattendue au fil du temps. Il devient donc difficile de déterminer comment agir efficacement.

Nous pouvons commencer à écrire un nouveau récit pour la province en trouvant des façons plus efficaces de travailler ensemble sur les défis sociaux les plus complexes de notre province, et avec NouLAB, ce processus est amorcé.

Lorsque nous avons dévoilé NouLAB à GovMaker, nous avons présenté les six défis avec lesquels nous allons travailler dans notre premier programme NouLAB :

La souveraineté alimentaire;

La reconstruction d’un Nouveau-Brunswick rural;

L’emploi pour les arrivants;

L’alphabétisation des adultes;  

Le logement social; et

L’approche politique du mieux-être.

Pour en apprendre d’avantage sur les défis et les équipes, communiquez avec les chefs d’équipes ici

Les défis mis à l’avant sont tous des questions urgentes pour notre région. Heureusement, des groupes mécontents avec le statu quo se sont formés autour de ces questions. Ces groupes croient à la collaboration avec des partenaires hors du commun. Ils n’ont pas les réponses à toutes les questions, mais ils sont prêts à poser les questions nécessaires, même si elles peuvent parfois être gênantes.

« Que faut-il pour relever les plus grands défis sur les plans social, environnemental et économique? » est notre question de départ. Nous nous posons toujours cette question, mais, avec un peu de chance, nos six équipes et nous-mêmes auront une bonne idée de la réponse à cette question d’ici quelques mois.

Si vous, ou quelqu’un que vous connaissez, croyez pouvoir aider nos équipes de laboratoire dans leur travail dans NouLAB, veuillez communiquer avec nous à l’adresse jake.wildman-sisk@unb.ca ou directement avec nos équipes de laboratoire ici.

La seule façon que nous allons accomplir cette tâche est si nous travaillons ensemble. Commençons à écrire le nouveau récit pour le Nouveau-Brunswick.